Qu'est ce que la PNL ?

Notre esprit pourrait être comparé à un iceberg : une partie visible - le conscient - et une partie invisible - l'inconscient.

 

Nos apprentissages, nos réponses émotionnelles aux différents événements de notre vie sont comme imprimés dans cette partie invisible, de notre conception à aujourd'hui. Ces réactions deviennent alors des programmes qui se réactivent inconsciemment face à un stimulus particulier.

 

C'est la partie PROGRAMMATION

 

Ces impressions filtrent notre représentation de la réalité par nos canaux perceptuels : vue, ouïe, odorat, ressenti, goût. Ces perceptions délimitent notre représentation du monde, notre carte. 

 

C'est la partie NEURO

 

C'est par le langage que le thérapeute peut comprendre les mécanismes conscients et inconscients qui entrent en jeu dans la représentation du monde de son client. Ce langage est tout à la fois verbal et non verbal. 

Une écoute attentive permet ainsi de décrypter la réalité dans laquelle vit le client et donne les orientations pour le travail thérapeutique. 

 

C'est la partie LINGUISTIQUE

 

 

Le travail du thérapeute repose sur cette écoute, ce décryptage des programmes conscients et inconscients dans un premier temps. Dans un second temps, le travail consiste à modifier ces programmes, les mettre à jour ou les changer pour d'autres choix bien plus adaptés aux besoins du client.

 

 

L'approche thérapeutique en PNL s'attache donc au "Comment" plutôt qu'au pourquoi... 

Comment la personne s'y prend pour se comporter de telle ou telle manière, croire telle ou telle chose, prendre ses décisions, se motiver...

 

Il s'agit ensuite d'aller mobiliser des ressources encore inconnues, d'ancrer celles qui ont servies dans d'autres circonstances et qui peuvent se révéler utiles, de réaliser de nouveaux apprentissages, développer de nouvelles compétences...

 

Ce processus de changement s'opère au niveau inconscient par le biais de protocoles précis au cours de différentes séances.

 

Les effets sont durablement installés puisqu'ils deviennent à leur tour les nouveaux programmes de référence de notre cerveau. 

 

Finalement, il s'agit d'identifier, de modéliser ce qui a bien marché à un moment donné, dans une circonstance particulière, et le transposer dans une situation critique pour que celle-ci devienne plus confortable, puis une expérience de référence positive à part entière. 

 

La PNL a parfois été décriée... il n'existe cependant pas d'outil plus respectueux pour un client que la PNL. 

 

Pourquoi ? Parce qu'avant chaque décision de changement, chaque pratique d'un protocole, le thérapeute vérifie l'écologie pour son client.

 

L'écologie, c'est le respect psychique et physique du client dans son processus de changement. Il apparait, lors de cette ratification, que parfois il est plus écologique de garder un problème que de s'en séparer... du moins pour un moment encore. 

 

Par exemple, continuer de fumer est peut-être écologique et utile durant une période d'examen... mais une fois celle-ci passée, le sujet est plus disponible et enclin à cesser de fumer. La cigarette a une utilité à un instant T, sans que celui-ci s'inscrive dans la durée. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0